Bienvenue sur ce site consacré à la VLR Delahaye

Le site de la voiture de collection :

http://www.autosinternational.fr

 

 

Laissez vos remarques

 

Le freinage

 

Vous trouverez ci-après les références des pièces de freinage qui figurent encore au catalogue Bendix. La disponibilité est tout simplement remarquable. Ce qui s'explique par le fait que les éléments de freinage utilisés l'ont également été par d'autres constructeurs. Cela dit, le fait que nous signalions la non-disponibilité de certains éléments ne signifie pas, pour autant, qu'ils n'existent plus. Il vous faudra les rechercher auprès d'un spécialiste du freinage.

Maître-cylindres
Un seul montage tout au long de la carrière de la VLR : un maître-cylindre au ø 25,4 mm avec raccord orientable trois voies (réf. 111483 B). On notera avec intérêt que ce même maître-cylindre équipait les 202, 203, 403, Panhard Dyna, Citroën Traction 7, 9, 11 et 15, sur les Juvaquatre Dauphinoise, Frégate et même sur les 4 CV à partir du millésime 1956. C'est, incontestablement, le modèle le plus courant qu'on puisse trouver sur une auto française des années cinquante. Ça facilite évidemment son maintien au catalogue, tout comme celui des nécessaires de réparation normaux (réf. 701194 B) ou simplifiés (réf. L551407). Le soufflet de maître-cylindre est, lui aussi, toujours référencé (L376003).

Flexibles

Il y a eu plusieurs montages donc plusieurs références que je ne connais pas.

Cylindres de roues AV
Ceux de la VLR sont identiques à tous les modèles 203 U (breaks, familiales, bâchées,...) : un cylindre par plateau au ø 28,57 mm (fixation par vis de 6 x 12), toujours au catalogue Bendix (réf. 211014 B). Là encore, on notera que ce cylindre de roue a été monté sur les  Peugeot Q3A équipés de segments flottants, Simca Aronde du châssis 9.568 au châssis 30.802 (octobre 1951 à février 1952), Ford Vedette (jusqu'en novembre 1952). Et il se monte indifféremment à droite ou à gauche. Par contre, le nécessaire de réparation normal n'est plus référencé et on ne trouve plus que le nécessaire simplifié (réf. 711017 B).

Cylindres de roues AR
là aussi identiques à la 203: un cylindre de roue par plateau au ø 25,4 mm (réf. 211010 B). Celui-là aussi est un grand classique que l'on retrouve sur les Ford Vedette (jusqu'en 1953), les Aronde première génération (jusqu'en octobre 1951), les Frégate, Juvaquatre depuis juin 1953 jusqu'à la fin de production, Peugeot Q3A et D3A, la Dyna X (mais, là, il était monté à l'AV),  Le nécessaire normal n'est plus au catalogue, alors qu'on trouve encore le nécessaire simplifié (réf. 711018 B).

 

Une astuce pour régler les excentriques sans abimer les carrés: il faut utiliser une clé à oeil 12 pans de 7/16 de pouce

.

Les phares sont bien particuliers avec leurs black-out sphériques et pas en ogives comme les Willys. On trouve parfois dans les bourses des phares ressemblant beaucoup. Ce sont des phares d'half-track je crois. Le black-out et le corps de phare sont identiques. Le verre peut se monter sur les phares de VLR.  La fixation sur la voiture n'est pas du tout pareille par contre. il s'agit d'une espèce de prise à 3 broches qui doit être très pratique pour changer les phares mais n'est malheureusement pas compatible. Il n'y a qu'à ce niveau qu'il faut "bidouiller" à moins de trouver les supports d'origine qui sont en alu et ont bien résisté aux années et dans ce cas se refaire des phares quasiment parfaits ( seul le cerclage du verre n'est pas tout à fait identique )